fbpx

All fields are required.

Close Appointment form
icon
12,7 millions de dollars pour les conditions de travail de 8 700 préposées d’aide à domicile des EÉSAD

Québec, le 15 novembre 2020 – À l’occasion d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Christian Dubé et la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, madame Marguerite Blais ont annoncé les sommes en soutien à domicile dans le cadre du budget 2020-2021. Le Réseau de coopération des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD) reçoit favorablement les sommes allouées pour les conditions de travail des préposées d’aide à domicile.

« Alors que le délestage des services de soutien à domicile des EÉSAD et le manque de reconnaissance des 8700 préposées d’aide à domicile ont marqué la première vague de la pandémie, nous sommes heureux de constater que le gouvernement du Québec reconnaît enfin l’importance de leur travail », mentionne M. J. Benoit Caron, directeur général du Réseau de coopération des EÉSAD. Rappelons que selon une étude du CSMO-ESAC publiée en 2018, les EÉSAD doivent embaucher plus de 2 500 préposées d’aide à domicile par année afin de répondre aux besoins. « L’annonce d’aujourd’hui est une reconnaissance et un pas dans la bonne direction permettant de contribuer à faciliter l’embauche et la rétention de la main-d’œuvre à la hauteur des besoins des EÉSAD. Elles ont comme mission d’offrir des services d’aide à domicile, mais aussi des emplois avec des conditions de travail convenables », ajoute le directeur général.

Chantier Chez moi pour la vie

Parallèlement, le Réseau de coopération des EÉSAD, en collaboration avec les EÉSAD du Québec, a lancé le chantier Chez moi pour la vie afin d’entamer un dialogue social avec l’ensemble des partenaires et l’opinion publique pour que chaque personne en perte d’autonomie ou ayant des limitations fonctionnelles ait la possibilité d’affirmer « Chez moi pour la vie ».

« Nous saluons les investissements en soutien à domicile annoncés aujourd’hui qui permettront à encore plus d’usagers de recevoir des services essentiels. Cependant, force est de constater que les besoins en soutien à domicile sont criants et nécessitent d’entreprendre immédiatement un chantier vers un virage pour faire du soutien à domicile la première option. Chaque dollar investi assure une qualité de vie et une dignité aux citoyens, cela en favorisant des économies d’échelles au réseau de la santé et des services sociaux. Notre ambition, comme société, doit être en adéquation avec la volonté des usagers, celle de demeurer chez eux le plus longtemps possible. Il faut que cesse la culture du déménagement lorsque nous sommes simplement en perte d’autonomie » déclare M. J. Benoit Caron, directeur général du Réseau de coopération des EÉSAD.

À propos du Réseau de coopération des EÉSAD

Le Réseau de coopération des EÉSAD représente les entreprises d’économie sociale reconnues aux fins du Programme d’exonération financière pour service d’aide domestique (PEFSAD), par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), pour les services d’aide à la vie domestique (AVD). Les EÉSAD sont présentes dans les dix-sept régions administratives de la province. Ces entreprises, administrées principalement par et pour leurs usagers et exploitées à des fins non lucratives, sont des organisations de proximité ancrées et voulues par leurs communautés. Elles offrent plus de sept millions d’heures de services à 100 000 personnes, dont près d’un million d’heures de services d’assistance personnelle et six millions d’heures de services en AVD. Les EÉSAD emploient plus de 9 400 personnes, dont 8 700 préposées et préposés d’aide à domicile possédant les compétences et l’expertise requises, afin d’assurer un soutien et des services à domicile de qualité aux citoyens qui en ont besoin. Si vous désirez en savoir plus sur les EÉSAD et le PEFSAD, nous vous invitons à visiter notre portail Web : https://aidechezsoi.com.

  • Share This

About the author

icon

Marie-Ève Massicotte